Quand le système nerveux perd le contrôle

Quand le système nerveux perd le contrôle

Les lésions qui touchent le système nerveux peuvent avoir des conséquences importantes sur le fonctionnement de la vessie.

Qu’est-ce qu’une vessie neurologique ?

On parle de « vessie neurologique » quand les problèmes de fonctionnement de la vessie sont dus à une lésion du système nerveux qui contrôle la vessie et le sphincter urinaire.

Les causes d’une vessie neurologique peuvent être :

Les lésions nerveuses ne touchent généralement pas directement le fonctionnement des reins, à l’origine de la production d’urine. Elles affectent le fonctionnement du muscle vésical ainsi que le sphincter urinaire.

On recense deux principaux types de dysfonctionnements associés à une vessie neurologique : le périnée spastique et le périnée flasque :

Périnée spastique

Dans le cas d’un périnée spastique, on observe fréquemment des contractions inappropriées du muscle vésical qui peuvent générer des envies urgentes d’uriner (urgenturies) ne laissant parfois pas le temps à la personne de se rendre aux toilettes et pouvant donc causer des fuites d'urine. On observe également un mauvais relâchement du sphincter urinaire lors de la vidange de la vessie (miction) à l’origine d’une vidange incomplète, on parle de rétention. Cette rétention s’accompagne d’un risque de complications urinaires : infections urinaires, calculs urinaires, insuffisance rénale.

Qu’est-ce qu’un périnée spastique?

Périnée flasque

Dans le cas d’un périnée flasque, en raison d’une incapacité de la vessie à se contracter, celle-ci n’est pas capable d’évacuer l’urine qu’elle contient, il y a rétention. S’il n’y a pas de vidange régulière de la vessie à l’aide du sondage, celle-ci présente un risque de distension, d’infections urinaires et d’insuffisance rénale car la personne concernée ne ressent pas toujours que sa vessie est pleine. Les personnes concernées peuvent alors aussi présenter des fuites urinaires par trop-plein.

En cas de vessie neurologique, il existe une prise en charge adaptée. Le sondage intermittent se révèle être la technique de choix pour les personnes qui n’arrivent pas à vider complètement leur vessie : on parle de rétention urinaire chronique. De même que l’usage des étuis péniens pourra être conseillé pour les hommes souffrant d’incontinence urinaire.

Inscription
To top